AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cassiopée : Danse Vampirique

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Cassiopée : Danse Vampirique    Mer 2 Mar - 18:09



Cassiopée


Moi, je suis tout simplement Cassiopée, tu voudrais mon âge et bien le voici 1024 ans mais 27 ans en apparence et j'ai vu le jour pour la première fois le 13/05/987 à Paris, tu veux peut-être aussi savoir mon statut social ? Je suis célibataire. Ce n'est pas tout je suis neutre. Qu'est-ce que je peux t'apprendre en plus, ah oui je suis un vampire.

Moi et la magie.


Les pouvoirs c'est important :
- Contrôle de l'esprit : Capacité à contrôler les pensées et actions des autres, en influençant ce qu'ils vont faire ou dire. Ici, Cassiopée peut seulement contrôler les esprits des vampires qu'elle a crée.

- Pétrification : Capacité à transformer quelqu'un en statue.

- Changement d’apparence : Pouvoir permettant de changer d'apparence autant qu'on veut. Ici, Cassiopée peut seulement se transformer en animaux nocturnes.


Ma vie m'appartient.


La partie caractère :
La jeune femme ne supporte pas être dominée. Après toutes ces années, elle se sait bien supérieure et plus expérimentée que la plupart des êtres de ce monde. Qui la défie s'attend à des suites plus ou moins houleuses et difficiles. Si on lui lance une petite pique ne serait-ce qu'une seule fois, elle s'en souviendra éternellement et n'oubliera pas de se venger d'une certaine manière. Elle est rancunière et elle en devient même cruelle. Elle aime voir souffrir ses victimes.
Pour obtenir ce qu'elle souhaite, elle n'hésite pas à user de ses atouts et de son charme. Très intelligente et logique, elle sait avoir tout ce qu'elle veut, en étant mielleuse, observatrice et courageuse.
Physiquement et mentalement, Cassiopée est forte et calme. Elle sait contenir ses émotions, même lorsque son pire ennemi ose la défier. Elle ne montrera jamais sa joie, ni sa déception aux yeux des autres, ni même aux yeux de ses amis.



La partie histoire : Rosalie de Fougères est née en France, plus précisément à Paris, le 13 mai 987. Elle est la Fille unique du seigneur Mainon de Fougères, un être de lumière réputé, ayant mis ses dons à contribution d'une société qu'il jugeait totalement dépassée ; il se nommait lui-même de Maino, homo militiœ sœculari deditus ou bien même de Maino, miles Redonensis provinciœ. A la naissance de Rosalie, il devient un père attentif, sa femme – une mortelle – étant décédée en donnant naissance à la petite Rosalie. Il délaisse alors ses idées et ses préoccupations, attendri devant la beauté de sa fille ; ce petit bébé joufflu, ses pommettes rondes, ses yeux noirs attendrissants, ses sourires et éclats de rire si rares.

A l'âge de trois ans, Rosalie était une petite fille joyeuse et rigolote. Elle vivait seule avec son père, dans une demeure confortable, assistée de servants et de gouvernantes. Son père, toujours sous le charme de sa fille, s'amusait à lui faire visiter le monde entier en se téléportant. La petite attendait ses pouvoirs patiemment. Malheureusement, ils ne venaient pas …

Du haut de ses dix ans et demi, Rosalie était une enfant délicieuse. Son visage angélique au teint blanc encadré par de beaux cheveux bruns ondulés lui donnait une allure de petite poupée. Ses yeux marrons, son nez fin, ses pommettes parfaites, sa fine bouche bien dessinée et ses petites fossettes apparaissant lorsque qu'elle riait et souriait ne faisait qu'accentuer cette agréable illusion. De taille plutôt petite et de fine morphologie, Rosalie semblait d'une douceur extrême. Et comme vous pouvez l'imaginer, ce n'était pas qu'une impression. Cette enfant exigeait d'elle même toujours le meilleur. Très tôt, on découvrit une maturité impressionnante chez cette petite fille.

C'est à quatorze ans que sa vie bascula. Son père passait ses journées avec elle, et délaissait totalement ses actes de bravoure. Un soir, alors que Rosalie allait se coucher, elle entendit d'étranges bruits provenant de la salle à manger. Des verres brisés … Une chaise de pousser violemment … Des bruits sourds … S'en était trop pour Rosalie. Elle se leva, de sa démarche féline et gracieuse, et ouvrit la porte.
Des démons. C'était des démons qui s'en prenaient à son pauvre papa, allongé sur le sol, inapte à faire quoi que ce soit. D'ailleurs, il ne bougeait plus … Était-il blessé ? La petite fille se précipita sur le corps inanimé de son père.
« _ Papa ? »
Mais rien. Elle entendit des rires derrière elle. Ces créatures maléfiques qui venaient d'enlever la vie de la seule personne sur qui elle pouvait compter étaient là, regardait la scène d'un air enjoué. Rosalie avait les larmes aux yeux, et l'envie de vomir. Mais avant qu'elle ai pu faire quoi que ce soit, un démon se jeta sur elle, et elle senti le sol, le monde se dérober sous ses pieds.

Elle ne se réveilla que quelques jours plus tard. Enfermée dans une pièce où aucune lumière ne pouvait passer. Au début, elle se croyait morte. Mais non, elle respirait encore.
Elle resta longtemps, très longtemps dans cette salle, s'alimentant très peu. Elle attendait. Ce qu'elle attendait ? L'arrivée de ses pouvoirs. Mais ils ne vinrent pas. Elle avait beau espérer de tout son cœur mais rien. Toujours rien. Encore rien.

Elle resta emprisonné jusqu'en 1014. Elle avait vingt-sept ans lorsqu'elle fut enfin libérer. Elle ne sut pas pourquoi, ni comment la porte qui l'empêchait de s'enfuir s'ouvrit, mais elle s'ouvrit et donc elle n'hésita pas une seule seconde. Elle redécouvrit la lumière, le bonheur d'avoir de l'air frais ; et tout cela lui faisait penser à son défunt père. Cependant, elle se sentait comme différente … Cet enfermement l'avait sûrement changée … A jamais.
Elle courut le plus vite qu'elle put. Tout droit devant elle, il y avait une église. Sa mère avait été une grande catholique avant de mourir prématurément en lui donnant la vie. Rosalie avait maintenant besoin de s'y réfugier. Elle allait en ouvrir la porte lorsque une voix d'homme l'appela derrière elle. Elle se retourna. Il s'agissait sûrement d'un gentilhomme vu ses habits riches et sa posture.
« _ Bonjour Rosalie
_ Vous … Vous connaissez mon nom ?
_ Bien sûr … Je suis un … Un vieil ami de votre père. Venez, je vous emmène chez moi. Je vais vous aider. »
Était-ce bien prudent ? Ne disait-il pas connaître son père ? Ne voulait-il pas l'aider ?
Elle s'approcha de l'inconnu. Il sourit, laissant apparaître de magnifiques dents blanches. Il était plutôt charmant en vérité.
« Vous devez être glacé, venez par là. »
Il lui ouvrait son manteau. Charmée, Rosalie n'hésita pas. C'est alors que tout devint flou. Elle sentait une douleur dans son cou, une douleur qui parcourait finalement tout son corps. Et ensuite... Ensuite … Le noir total.

Rosalie s'est réveillée comme si elle venait de renaître. Son créateur était là et la regardait s'éveiller. Elle savait ce qu'elle était. Un vampire. Il l'appelait Cassiopée. Oui, c'était désormais son nouveau nom. Et que se rappelait-elle de sa vie passée ? Absolument rien. Mais ce n'était rien. Elle était bien maintenant.
Elle avait enfin des pouvoirs. Maintenant, elle pouvait se transformer en animal nocturne, chose qu'elle faisait souvent la nuit, pour terroriser des familles, mais surtout leurs enfants. C'était si drôle de les faire cauchemarder !
Et ensuite, le top du top, elle pouvait pétrifier d'un simple regard. La première fois, c'était lorsqu'un soldat un peu trop curieux cherchait à savoir comment elle faisait pour ne rien manger, ni même dormir. Énervée par toutes ces questions, soucieuse que son secret ne soit découvert, elle l'avait fusillé du regard, et l'avait ensuite vu se transformer en statue. Sa première réaction fut de rire froidement. Sa deuxième réaction fut d'essayer sur des enfants. Et à force, elle sut maîtrisé parfaitement son pouvoir.


Cassiopée à connu beaucoup de choses. Elle avait vu la mise en chantier de la cathédrale Notre-Dame de Paris, avait vécu, ou du moins observé la chasse aux sorcières, connu le début de la guerre de cent ans, connu mais pas vécu la peste, connu la création du franc, fait la connaissance de Jeanne D'arc, assister à l'assassinat d'Henri IV, charmé le Roi-Soleil, joué dans Le Bourgeois Gentilhomme, vécu à Versailles, avait rit en voyant Marie-Antoinette se faire guillotiner, avait côtoyer Victor Hugo, avait vu la Tour Eiffel se dresser, avait vu la fin de la première guerre mondiale, ainsi que celle de la deuxième. L'immortalité lui plaisait terriblement trop bien.
Cependant, en France, elle n'avait plus rien à apprendre. Après tout, elle connaissait le latin, le grec, le français, l'anglais, l'italien, l'espagnol et le russe. Et un peu le chinois aussi. Elle pouvait faire ce qu'elle désirait, non ? San Francisco …
Oui, San Francisco, c'était parfait. Là-bas, elle serait sûrement plus respectée encore qu'elle pouvait l'être en France. Elle avait créer bien assez de nouveaux vampires pour être respecter partout dans le monde – elle avait d'ailleurs le pouvoir de maîtriser leurs pensées, mais elle n'était pas encore tout a fait au point. Elle pouvait être si … Créative. En effet, depuis l'apparition de la danse classique au XVième siècle, venue tout droit d'Italie, elle se passionnait pour cette danse – elle aimait rappeler qu'elle avait participer à de nombreux ballets à la Cour de Louis XIV. Et elle dansait merveilleusement bien. Et pour ses victimes, elle avait un plan sordide. Les appâter dans sa danse, approcher sa bouche de leur cous, et … mordre.

Cassiopée à renversé des tas de dynasties, créer des centaines de vampires. Elle s'est associée directement à la Source et à Phoebe. C'est pour sa survie à elle.


Derrière l'écran.


Pseudo : JulieT'
Age (non facultatif) : 16
Où as-tu connu le forum ? : Et bah je cherchais des forums où l'avatar de Natalie Portman était libre, et je suis tombée ici Smile
Tu en penses quoi ? : J'aime beaucoup ! Very Happy Surtout que plus jeune, j'étais une vraie fan de "Charmed" ... Par contre, je trouve le Forum un peu sombre ... Mais en même temps c'est dans le thème Smile Donc, c'est une question d'habitude !
Ta fréquence de connexion : Arrrf ... 4/7 ? Ça dépendra ...
Célébrité sur l'avatar : Natalie Portman (L)
Crédit Avatar : Eden Memories



Dernière édition par Cassiopée le Jeu 3 Mar - 12:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cassiopée : Danse Vampirique    Mer 2 Mar - 20:34

Bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas
 
Cassiopée : Danse Vampirique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» La danse des sept voiles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed Save :: LE COMMENCEMENT :: 
► PRESENTATIONS
-
Sauter vers: